20 November 2019

2min

Laura-Joy lauréate du palmarès L’Oréal Unesco for Women in Science

Le docteur Laura-Joy Boulos, professeur assistant à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, membre du pôle R&D de onepoint, experte en psychologie, neuroscience et intelligence artificielle, figure parmi les “6 femmes scientifiques les plus brillantes” du palmarès 2019 L’Oréal – Unesco for Women in Science du Proche-Orient.

Créé en 1998 par la Fondation L’Oréal et l’UNESCO, ce programme international identifie et soutient d’éminentes femmes scientifiques du monde entier pour les femmes et la Science. Il contribue à la reconnaissance, à la valorisation et au soutien de femmes de science remarquables. Autant de leviers importants pour lutter contre la sous-représentation des femmes en science.

Au cours de la dernière décennie, Laura-Joy Boulos a consacré ses recherches à l’étude des fonctions cognitives et de leurs bases cérébrales, avec un intérêt récent sur la prise de décision dans des conditions d’incertitude. Elle veut utiliser le contexte d’après-guerre de son pays pour étudier dans quelle mesure la normalisation du stress et l’incertitude prolongée peuvent affecter nos processus de prise de décision et les mécanismes cérébraux associés.

Son expérience multidisciplinaire lui a permis de créer des outils à l’intersection de la santé mentale, des neurosciences et de l’intelligence artificielle. Elle a récemment lancé une application mobile qui détecte les schémas de prise de décision pour en extraire des algorithmes et aider les utilisateurs dans leurs choix.

En alliant de façon exemplaire sa recherche universitaire à l’USJ et sa recherche pour le secteur privé chez onepoint, elle a pour ambition de proposer des solutions concrètes aux conditions de vie actuelles au Proche-Orient ou dans n’importe quel contexte où le niveau de stress est élevé et les résultats incertains.

Laura-Joy Boulos est maître de conférences à l‘Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ) et consultante en R&D chez onepoint. Elle a eu sa licence en psychologie clinique à l’USJ (Liban, 2010), son master en neurosciences cognitives à l‘Unistra (France, 2013) et son doctorat en neurosciences à l’Université McGill (Canada, 2017).

Elle a reçu de nombreuses bourses, dont le prix de major de sa promotion de licence à l’USJ (2010), la bourse de doctorat MENRT du gouvernement français (2013-2017), le prix de la Fondation Boehringer Ingelheim (2016) et la bourse de retour à la recherche de l’Université McGill (2016-17).

Elle a publié plusieurs articles dans des revues scientifiques et a présenté ses découvertes dans des colloques internationaux à Washington, San Diego, Montréal, Toronto, Strasbourg, Bordeaux, Ulm et Beyrouth.