07 octobre 2021

2min

Comment l’ESG transforme-t-il l’industrie de l’Asset Management ?

Face aux rapides évolutions de l’Asset management en lien avec les critères de l’ESG, onepoint réalise un état des lieux de l’industrie de la gestion d’actifs et de sa maturité à l’égard de ses pratiques durables.

1/3 des actifs mondiaux. C’est la part que pourraient représenter les actifs durables dans les encours mondiaux d’ici 2025 selon Bloomberg.[1]

L’essor des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG)

Initialement à la marge et souvent liées à des mouvements politiques et/ou religieux, les pratiques financières responsables sont progressivement devenues monnaie courante. L’urgence de la crise climatique, l’émergence d’une nouvelle génération d’investisseurs et les excès de la finance débridée pointés du doigt à l’occasion de la crise financière de 2008 ont fini de légitimer le besoin de faire émerger une finance plus responsable.

L’industrie de la gestion d’actifs a d’autant plus été impulsée par ce mouvement avec le lancement du réseau d’investisseurs des UN PRI (Principles for Responsible Investment) en 2006. Il a constitué une pierre angulaire dans le développement de la finance durable.

Ainsi, face aux rapides évolutions de l’industrie de l’asset management en lien avec les critères de l’ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), onepoint a décidé de réaliser un état des lieux de cette industrie et de sa maturité à l’égard de ces pratiques responsables.

Impact de cette analyse extra-financière

Dans un premier temps, cette étude nous a permis de souligner que la transparence des asset managers sur l’intégration des risques extra financiers a été considérablement renforcée ces dernières années. Et ce, notamment sous l’impulsion des réglementations.

Cependant, il ressort également de notre étude que l’industrie demeure fragmentée et qu’un langage commun autour de la notion de durabilité a encore du mal à s’installer.

Nous avons également analysé les évolutions à venir et les bénéfices que laissent entrevoir les futures règlementations sur la taxonomie européenne.

Enfin, nous avons fait ressortir tant la nécessité que les bénéfices associés à l’adoption d’engagements responsables allant au-delà des normes de marché et des règlementations.

 

[1] Bloomberg Intelligence, ESG assets may hit $53 trillion by 2025, a third of global AUM, Février 2021