Photo prise au couché du soleil d'un toit d'appartement avec du light painting de couleur jaune clair

15 novembre 2020

3min

Être développeur et chercheur en IA chez onepoint, c’est possible !

Chez onepoint, nous favorisons les initiatives de nos collaborateurs et leur laissons l’opportunité d’accomplir leurs challenges personnels. C’est le cas de Sébastien Bertrand, développeur chez onepoint à Bordeaux, qui a décidé de faire une thèse sur la cognitique et l’intelligence artificielle en parallèle de son métier.

Revenons en interview sur son sujet de thèse, l’analyse automatique de la qualité d’un code source par des agents artificiels, et la façon dont onepoint propose de meilleurs services à ses clients grâce aux opportunités qu’elle offre à ses collaborateurs.

Peux-tu nous en dire plus à ton sujet ? Quel est ton parcours ?

J’ai été diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Cognitique (ENSC) en 2007. Par la suite, pendant près de dix ans, j’ai été testeur système fonctionnel dans les domaines de la banque et du e-commerce. Expert en automatisation, j’ai notamment encadré une équipe de testeurs montant jusqu’à 20 personnes.

Depuis 2015, j’interviens également en tant qu’enseignant vacataire à l’ENSC sur les modules de génie logiciel et développement mobile.

J’ai rejoint onepoint en 2017 en tant que développeur Java pour un projet big data dans les télécoms.

Désormais, j’interviens sur différents projets Java, C# et Python, en fonction des besoins. Début 2020, j’ai commencé un doctorat en intelligence artificielle sur l’analyse statique de code.

En quoi consiste ton métier chez onepoint ?

Chez onepoint, je suis aujourd’hui ingénieur-chercheur, c’est-à-dire que je consacre une partie de mon temps sur des missions clients, en tant que développeur, et une autre partie sur mon sujet de recherche scientifique.

Pourquoi avoir décidé de faire une thèse ?

Avant tout, parce que c’est intéressant !

Mais aussi pour acquérir la légitimité qui me permettra de contribuer de manière pérenne au laboratoire de recherche de onepoint, contribuer à la construction de ce dernier, et aider à tisser des liens solides entre onepoint et la recherche publique.

Dans quel cadre se déroule ta thèse ?

Ma thèse est encadrée par Pierre-Alexandre Favier et Jean-Marc André, enseignants-chercheurs de l’ENSC et membres du groupe Cognitique du laboratoire bordelais de l’Intégration du Matériau au Système (IMS), dirigé par Jean-Marc André.

Quel est ton sujet de thèse ?

Il s’agit de la conception d’un système multi-agents pour évaluer la maintenabilité logicielle en collaboration avec l’équipe de développement du code analysé.

L’évaluation de la maintenabilité est complexe à implémenter sur des projets industriels, les critères d’évaluation spécifiques sont difficiles à adapter aux différents contextes projets, et les métriques ne sont pas toujours pertinentes par rapport aux patrons d’architecture choisis.

Parfois, les métriques peuvent aussi être contournées sans améliorer la qualité réelle du code source. Nous espérons résoudre ces problèmes avec l’aide d’un système d’évaluation flexible, modulaire et dynamique, évoluant à terme vers une interaction dialogique avec l’équipe de développement.

Notre approche va d’abord poser les bases d’un vocabulaire partagé entre les agents artificiels et l’équipe humaine. Puis nous développerons un système multi-agents pour évaluer la maintenabilité d’une application, d’abord en introduisant une simple rétroaction de l’équipe humaine, avant d’aller vers une véritable interaction dialogique.

Quel est l’intérêt de ce sujet de thèse pour onepoint ?

L’IA ouvre d’énormes perspectives pour les entreprises, et notamment sur des enjeux de qualité et de productivité.

  • En termes concrets, évaluer la maintenabilité logicielle permettra à onepoint de détecter, analyser et corriger les problèmes de qualité survenant lors du développement d’un logiciel, de façon plus rapide, plus efficace, et à moindre coût.
  • Nos développeurs et testeurs pourront ainsi se concentrer sur les aspects des projets ayant une plus grande valeur ajoutée pour nos clients.

Retrouvez plus d’information sur la thèse de Sébastien

Sébastien Bertrand

Développeur - Chercheur