02 août 2019

3min

Le Cloud, un monde de plateforme !

Le cloud prend de jour en jour une place de plus en plus importante dans les entreprises. Il offre la promesse d’une plus grande agilité et d’un Time To Market sensiblement raccourci.

Agilité vs Réversibilité

Dans un monde de plus en plus concurrentiel ou le Time to Market est un facteur clé de succès, c’est principalement cette perspective qui motive les décideurs à aller vers le Cloud.

Pour gagner en agilité et tirer pleinement parti des bénéfices offerts par le modèle Cloud il faut engager des transformations qui ne sont pas seulement techniques mais également organisationnelles et culturelles. En effet, les impacts sont nombreux et touchent :

  • Les architectures,
  • La sécurité,
  • La gestion des infrastructures,
  • L’organisation des équipes Etude, Production mais également les équipes métiers qui sont clientes de la DSI,
  • Les processus de la DSI,
  • La Gouvernance,
  • La gestion de l’innovation,

Le monde du Cloud est aujourd’hui principalement dominé par trois grands acteurs, AWS, Azure et Google Cloud Platform (GCP), AWS et Azure étant cependant encore largement devant GCP en termes de part de marché et en maturité de l’offre.

Les services offerts par ces plateformes sont de plus en plus riches et complexes. La courbe d’apprentissage pour les maîtriser est longue et couteuse et entraine un investissement important en conduite du changement, formation, transformation des organisations et des usages …

Par ailleurs, bien que les concepts sous-jacents à bon nombre de services soient les mêmes (Compute, Stockage, Réseau, Bases de données, Sécurité, API, …), l’implémentation est très différente et spécifique à chaque plateforme.

Il faut donc choisir son camp entre AWS, Azure, GCP ou autre et choisir un fournisseur. Une fois le choix effectué, la question de la dépendance à la plateforme et de la réversibilité en cas de volonté de changement, se pose. L’usage des services spécifiques proposés va en effet provoquer très rapidement une forte adhérence et nécessiter un effort de migration très important en cas de changement de fournisseur.

Face à ce constat, deux écoles s’opposent :

La première milite pour minimiser l’adhérence et la dépendance et ne va utiliser que les services d’infrastructure de type IaaS (Infrastructure As A Service) à savoir des machines virtuelles et du stockage et déployer par eux même sur ces VM toutes les briques nécessaires au fonctionnement des applications : Orchestrateur de container, Serveurs d’Application, Bases de données SQL et NoSQL, Passerelle d’API, annuaires utilisateur, moteur de messaging, serveurs de mail, mécanismes de notification … On est dans ce cas très proche du modèle traditionnel utilisé sur les infrastructures on-premise, modèle qui conduit à un manque d’agilité car nécessitant un effort important pour la gestion et l’intégration des tous les composants middleware.

La seconde va en revanche privilégier l’agilité au détriment de la réversibilité et utiliser au maximum tous les services offerts afin d’en tirer le meilleur bénéfice afin de construire et de déployer le plus rapidement possible de nouvelles applications scalables et hautement disponibles et de réduire le plus possible le Time to Market ce qui était l’objectif initial ayant conduit à l’adoption du Cloud.

De mon point de vue, aller vers le Cloud pour avoir plus d’agilité et un meilleur Time to Market tout en souhaitant limiter au minimum l’adhérence à la plateforme ne permettra pas d’atteindre l’objectif recherché.

Depuis toujours, l’IT s’est construit sur des mondes propriétaires tels que IBM, Oracle, SAP, Microsoft pour les principaux. Le Cloud n’est pas différent. Le choix d’une plateforme est très engageant et nécessite un fort investissement qui va vous lier pendant longtemps quoi qu’il arrive.

Le Cloud est aujourd’hui plus que jamais un monde basé sur des plateformes et chacune d’elle est propriétaire. Pour en tirer le meilleur parti, il faut s’engager, utiliser au maximum les services offerts et privilégier l’agilité au détriment de la réversibilité !

Eric Datei

Leader Senior IT Architect - Cloud