02 novembre 2020

2min

Les nouveaux risques de l’entreprise élargie

FACE À UN ENVIRONNEMENT TOUJOURS PLUS COMPLEXE À APPRÉHENDER, COMMENT L’ENTREPRISE ÉLARGIE PEUT-ELLE S’ADAPTER ET RÉDUIRE SES RISQUES ?

Les entreprises ayant de plus en plus souvent recours à des tiers pour soutenir leurs activités, le modèle de l’entreprise autocentrée a progressivement laissé place au modèle de l’entreprise élargie, c’est-à-dire à l’implantation en réseau d’une structure centrale avec ses fournisseurs, prestataires, et différents tiers en lien direct avec l’activité et la croissance de la société.

La multiplicité des parties prenantes de l’entreprise élargie complexifie sa gestion. Dans un contexte économique, social et environnemental incertain, les entreprises sont confrontées à de nouveaux enjeux de gestion et doivent assurer une surveillance appropriée de leurs tiers pour éviter des crises opérationnelles ou de réputation.

Le concept d’externalisation naît au début du XIXe siècle avec la théorie de « l’avantage comparatif » établie par l’économiste britannique David Ricardo. Pour autant, ce n’est qu’au début des années 1990 qu’a lieu la première vague majeure d’externalisation dans le domaine informatique.

Jusque-là, le modèle idéal était celui de la grande entreprise bien intégrée qui détient, gère et contrôle directement ses actifs. Avec la libéralisation des échanges, le développement des moyens de transport, de personnes et de marchandises et l’essor des technologies de l’information et de la communication, la mondialisation s’est accélérée. Les grandes entreprises, figées dans de lourdes structures managériales, se sont alors trouvées dans l’incapacité de faire face à cette nouvelle concurrence mondiale.

L’externalisation est ainsi devenue le mot d’ordre pour élargir leur champ d’action, tirer parti des économies d’échelle, augmenter la productivité, gagner en agilité et s’adapter aux progrès technologiques. Cette évolution a conduit certaines grandes entreprises à changer de stratégie, pour se concentrer sur leurs activités et leurs compétences essentielles.

C’est ainsi qu’a émergé la notion “d’entreprise élargie” (ou entreprise étendue).

Dans un contexte économique, social et environnemental incertain, comment les entreprises peuvent-elles s’adapter aux nouveaux enjeux sociétaux et assurer une surveillance appropriée de leurs tiers pour éviter des crises opérationnelles et de réputation ?

Papier signé Mickael Berthier et Malcom Delval

Téléchargez le document dans son intégralité

onepoint

beyond the obvious