03 mars 2021

2min

L’innovation éducationnelle

L’innovation éducationnelle par de nouvelles méthodes d’apprentissage autour du numérique et de l’humain

En-335, Aristote pensait déjà que la transmission du savoir était plus efficace quand il arpentait les chemins avec ses élèves. Même si l’école péripatéticienne a marqué l’histoire de la philosophie, elle n’a eu malheureusement que peu d’influence sur l’enseignement.

Peu nombreux sont les professeurs—à part peut-être dans le cultissime Cercle des poètes disparus—qui osent sortir des salles de classe pour transmettre leur savoir.

Cette sédentarité éducative a-t-elle vocation à durer?

Les initiatives fleurissent pour proposer des modèles alternatifs. La pédagogie ne saurait se limiter à la transmission univoque des savoirs, dans une salle close et sans interaction.

Au contraire, pour évoluer dans le sens des aspirations présentes, elle doit opérer un véritable mouvement réflexif.

C’est en autorisant une auto-critique de la pratique enseignante et en s’appropriant des méthodes venues d’ailleurs que nous pourrons transformer l’enseignement tel qu’il existe aujourd’hui.

L’enjeu fondamental de l’éducation est sans doute de permettre à chacun de trouver sa place dans le monde, de se connaître soi-même pour se réaliser. Le défi est à la fois singulier et collectif.

L’Être est en même temps souverain, c’est-à-dire conscient de ses propres désirs, et porteur d’un élan collectif. C’est toute la force de l’école que de savoir émanciper l’individu tout en l’intégrant dans un réseau de dialogue et de solidarité.

 Ce papier propose d’énoncer quelques pistes qui permettront de réaliser cette transition.

Muriel Touaty

Partner, Education, Innovation