Pourquoi la « R&D » en entreprise est garante de l’innovation et de la croissance en France ?

Durant les 30 glorieuses, l’innovation et la compétitivité se sont appuyées sur l’investissement et le développement de technologies nouvelles ainsi que sur l’usage d’avancées scientifiques et technologique. Les capacités d’imagination et de création de produits et services ont répondu aux besoins de reconstruction de notre pays et également aux attentes de la société de consommation.

Si toutes les sociétés industrielles ont, par nature, des activités de développement, ce n’est pas le cas pour les activités de recherche qui sont pour l’essentiel l’apanage de sociétés haute technologies, grandes ou PME et ETI.

Briser les barrières culturelles pour unir la recherche publique et les entreprises

Dans un contexte d’innovation de ruptures tant dans les technologies, dont les technologies numériques, que dans les usages, notons que les entreprises ETI et PME commencent à s’engager timidement dans des activités de recherche, en développant les liens avec les équipes de recherche publique et en recrutant des ingénieurs porteurs de technologies nouvelles et de capacités pour porter la dynamique recherche et développement (R&D). Mais pas suffisamment. Un phénomène culturel en est un des premiers obstacles.

Comment allier sereinement les deux mondes, la recherche publique et l’entreprise qui se pensent encore incompatibles alors qu’ils ont tout à faire ensemble. Comment faire allier les chercheurs, les étudiants et les entreprises afin de conjuguer une force de frappe pour le développement de solutions disruptives pour répondre aux enjeux marché ? Comment faire en sorte que nos chercheurs, dont l’excellence n’est plus à démontrer, deviennent les entreprenants de leurs recherches ?

L’investissement en R&D&I : une nécessité pour l’innovation et la compétitivité

Dans une phase d’accélération et de rupture, la création de produits nouveaux d’innovation technique ou d’usages ainsi que l’imaginaire pour anticiper les besoins futurs, jouent un rôle clef sur les capacités d’innovation. Pas d’autre choix que de développer et d’investir dans des innovations qui portent aussi sur les techniques de fabrication, la conception des produits, et les relations clients. D’où le besoin vital de développer de la dynamique R&D&I (recherche, développement et innovation) dans ces entreprises.

Ces investissements sont les clefs de créativité et de compétitivité.

L’innovation devient de plus en plus de la co-innovation pour accélérer les processus au travers de partenariats entre entreprises et avec les laboratoires de recherche, mais aussi en s’appuyant sur des communs de données entrepreneuriaux. L’open source est aussi une modalité puissante de partage des coûts de développement et d’accès à des briques technologiques.

Les PME et ETI attirent talents et innovation

L’engagement des PME et ETI dans ces démarches augmente l’attractivité auprès des jeunes, notamment des jeunes ingénieurs et doctorants. Ces derniers constituent des vecteurs efficaces pour le transfert de compétences technologiques nouvelles, qui viennent enclencher la création de pôle de compétences dédiés à la modernisation ou à l’innovation en matière de produits et de processus de fabrication.

Nombre de nos PME et ETI ne sont pas familières de la R&D&I. Il est nécessaire d’abaisser les voiles de relations avec les chercheurs et les étudiants.

Renforcer les collaborations entre entreprises et monde académique

Le développement des relations avec les campus d’universités et les écoles d’ingénieurs, ainsi que l’organisation de rencontres entre les deux mondes, les stages en entreprises, l’utilisation des contrats CIFRE, la création de labo commun (Labcom) pour des coopérations à long terme, et d’autres initiatives d’activation locale ou en réseaux, sont nécessaires. Ces actions permettent à de plus en plus de PME et ETI, qui n’en sont pas encore familières, de rentrer dans cette dynamique R&D&I et dans les interactions avec le monde de la recherche qui sont profitables aux deux parties.

Transformer l’investissement en recherche en création de valeur

Oser enclencher dans les entreprises le désir d’investissement dans les relations avec la recherche, s’ouvrir aux coopérations et faire connaitre les modalités et outils pour transformer ce désir en création de valeur.

On doit se saisir de l’urgence d’investir dans la recherche et développement qui est essentiel pour les entreprises PME et ETI afin de contribuer à la croissance et l’industrialisation de notre pays pour plusieurs raisons :

Stimuler l’innovation

La recherche permet de développer de nouveaux produits, services ou processus innovants qui peuvent aider les entreprises à se démarquer sur le marché et à répondre aux besoins des consommateurs. Cela peut également favoriser la création de nouvelles technologies qui peuvent être exportées et contribuer à renforcer la compétitivité de l’économie française.

Améliorer la productivité

Les investissements dans la recherche peuvent permettre aux entreprises d’améliorer leur productivité en développant de nouvelles méthodes de production plus efficaces et en réduisant les coûts. Cela peut également aider à optimiser les processus de fabrication et à augmenter la qualité des produits, ce qui peut entraîner une augmentation de la demande et des ventes.

Créer de l’emploi

L’investissement dans la R&D peut contribuer à la création de nouveaux emplois qualifiés dans des secteurs innovants et en croissance. Cela peut également aider à retenir les talents et à attirer de nouveaux profils sur le marché du travail, ce qui peut soutenir le développement de l’industrie française.

Renforcer la compétitivité

Les entreprises qui investissent dans la recherche sont généralement plus compétitives sur le marché, grâce à leur capacité à proposer des produits et services innovants et de qualité supérieure. Cela leur permet de conquérir de nouveaux marchés, de fidéliser et nourrir leurs clients dans une ère où l’innovation va à toute allure et où la qualité du service seul ne suffit plus. Ainsi, elles se positionnent en tant que leaders dans leur secteur d’activité.

Onepoint un modèle d’excellence en R&D

Chez Onepoint, nous avons très vite compris que la R&D est le garant de la croissance de notre Pays.

En tant qu’ETI en hyper croissance, nous avons pleinement investi dans la recherche et le développement pour générer de l’innovation de rupture, en prospective des grandes transformations. Pour y parvenir, nous avons développé L’institut, une entité transverse de notre Maison qui structure et centralise tous nos travaux R&D&I à l’échelle du groupe.

Nous travaillons à présent avec abnégation et anticipation pour préparer le futur. Nous recrutons des chercheurs, des doctorants, jeunes docteurs, docteurs plus de 40 chercheurs chez Onepoint et 150 experts qui couvrent les expertises les plus pointus en lien avec le marché et la société.

Nous avons développé 3 laboratoires communs avec Telecom Paris, le CEA List et l’Essec, centrés sur des verticales IA, et des programmes de recherche collaboratives avec de belles signatures de notre écosystème académique, dans les domaines de la santé, du cyber, des territoires intelligents, du développement durable.

La recherche chez Onepoint s’articule autour de notre capacité à créer une forte valeur ajoutée pour nos clients et partenaires, en anticipant les enjeux, afin d’enrichir nos livrables de conseil et de service. La recherche chez Onepoint implique également notre capacité à développer des solutions technologiques marché pour nous-mêmes et par nous-mêmes, en suivant des démarches de brevets et de protection de la propriété intellectuelle.

En cela, Onepoint est un modèle exemplaire de société qui a fait le choix de la R&D&I en entreprise et œuvre au quotient à la croissance et à l’industrialisation dans le cadre d’une nouvelle ambition pour la France. À noter, la 3ème édition de l’événement annuel de L’institut Onepoint, se tiendra dans notre QG parisien le 15 octobre prochain sur cette même thématique majeure.

 

Ainsi, investir dans la recherche et le développement représente un formidable levier et accélérateur pour les entreprises PME et ETI. Cela contribue à la croissance et à l’industrialisation de la France en stimulant l’innovation, en améliorant la productivité, en créant de l’emploi et en renforçant notre compétitivité sur le marché national et international.

Auteur : Muriel Touaty

Partner éducation - recherche & innovation