16 juillet 2019

5min

Product Ownership

Le Product Management rassemble aujourd’hui sur le marché de l’emploi une grande hétérogénéité de profils, allant des start-upers touche-à-tout en reconversion aux experts auto-proclamés, en passant par les assistants à la maîtrise d’ouvrage (AMOA) qui souhaitent moderniser leur Curriculum Vitae. Or, les entreprises ont besoin d’un accompagnement concret sur leur transformation produit.

Un métier de plus en plus qualifié

Une prise de hauteur

Souvent accessibles depuis des plateformes, les Product Owners ne peuvent plus être seulement des opérationnels et se limiter au seul déplacement d’information. Leur mission, dans un contexte de transformation agile, exige des capacités d’analyse, de diagnostic et de conseil.

Le Product Owner doit agir au rythme de l’agilité et proposer un accompagnement global qui va au-delà de la mise à disposition des ressources. Depuis la transformation des Directions des Systèmes Informatiques (DSI), son rôle est devenu central, aux manettes de toute la transformation du produit. Il doit donc être structuré et professionnel, bien sûr, mais aussi capable de décrypter des perspectives et de s’engager sur des propositions stratégiques.

Un changement de temporalité

Le Management Produit considère principalement la création d’un logiciel dans sa globalité. Fabriquer un produit, c’est le réaliser et suivre son évolution tout au long de son cycle de vie. Il n’y a plus de distinction entre une phase de build et une phase de run qui serait laissée à la demande. Le Management Produit est un exercice continu qui court sur l’ensemble de la vie du logiciel.

Concrètement, il ne s’agit pas seulement de découper les expressions de besoins et cahiers des charges en petits morceaux renommés User Story, il faut aller plus loin. Formaliser son besoin en cas d’usage unitaire centré sur l’attendu du client n’est que la partie visible du sujet. La transformation est de plus grande ampleur qu’il n’y paraît.

Pour mettre en œuvre ces changements et porter l’approche produit dans le cadre d’une démarche structurée auprès des grandes entreprises, il faut des profils de qualité qui réalisent la synthèse entre le pragmatisme et l’audace de l’esprit startup et la rigueur méthodologique du conseil.

Une nécessaire montée en compétence

Nous pensons que faire grandir ces profils revient à leur offrir un parcours de montée en compétences qui s’appuie sur plusieurs éléments. D’abord, un socle constitué des savoir-faire et savoir-être du consultant.

Ensuite, un approfondissement méthodologique du Lean Startup, de l’Agile, du Product Management et des framework d’Agile à l’échelle de type SAFe. Ces profils peuvent aussi s’appuyer sur une consolidation des compétences constitutives du rôle du Product Owner comme l’analyse stratégique, la modélisation économique, le marketing, la data analytics, l’expérience client et une bonne compréhension de l’informatique et de l’architecture applicative.

Enfin, ces profils s’appuieront sur un enrichissement, par la découverte des différentes technologies (IA, Blockchain, IoT), des différents rôles qui participent à la création d’un produit logiciel (Architecte, UX, développeur), des différents secteurs d’activités et domaines fonctionnels, et des méthodes complémentaires (Design Thinking, Facilitation graphique).

Appréhender des environnements incertains par l’approche agile : changements de pratique, d’organisation et de culture dans l’entreprise

Un Product Manager travaille dans un contexte agile. Dans un environnement incertain, cette approche s’est montrée plus efficace que les méthodes traditionnelles de gestion de projet. Dans le contexte de mutation règlementaire ou d’innovation par le digital, l’horizon de temps se mesure en mois, voire en semaines, plutôt qu’en années.

Aussi l’agilité se répand dans les organisations sous l’impulsion, le plus souvent, de la Direction des Systèmes d’Information. Elle vise à moderniser ses méthodes et mieux répondre aux attentes métiers en termes d’évolutivité, de réactivité et plus globalement de Time-To-Market.

Ces démarches vont du test de la méthode Scrum sur un nouveau projet un peu innovant et digital, jusqu’au déploiement d’un framework complet d’agilité à l’échelle au périmètre d’un département, voire de la Direction des Systèmes Informatiques. Cette mue est souvent accompagnée par un programme de Transformation Agile, portée par des Coaches Agiles issus de la filière IT (Industrie et Technologie).

Pour tirer toute sa valeur de l’agile, son adoption par l’entreprise doit être globale. Côté métiers, elle est essentielle. Des changements de pratique, d’organisation et de culture sont donc nécessaires pour mettre en œuvre un Product Management efficace.

Plusieurs axes de transformation doivent être pris en compte par l’entreprise pour optimiser l’environnement du Product Ownership :

  • Une attention particulière devra être portée à la gestion continue du portefeuille produit au niveau des dirigeants plutôt qu’un exercice annuel calé sur l’élaboration budgétaire.
  • Le pilotage du portefeuille et des produits se fera par la valeur délivrée aux clients internes et externes, plutôt que par le respect du triptyque « Périmètre – Coût – Délais »
  • Il conviendra d’allouer aux ressources fonctionnelles et métiers du temps dans la durée pour s’occuper du produit, tant que celui-ci existe au catalogue de l’entreprise
  • Les activités courantes des ressources fonctionnelles et métiers devront être réorganisées et réallouées en conséquence
  • Les besoins seront pensés en partant du minimum à court terme et de ses enrichissements itératifs possibles, plutôt que de chercher à décrire l’ensemble des fonctionnalités qui pourraient être utiles à long terme
  • Les modes de travail devront évoluer vers la collaboration et la co-construction plutôt que l’approche hiérarchique
  • Les niveaux de délégation devront être repensés pour permettre de décider et de prioriser au plus près de l’équipe, voire de simplifier les circuits de décision
  • Ces changements nécessiteront de faire valider ses idées de produit par le marché et les clients dans une logique Test & Learn plutôt que par des avis d’experts ou des études d’instituts d’opinion
  • Il s’agira d’accepter de revoir son approche, en la faisant pivoter ou en l’abandonnant, si le test terrain n’est pas concluant
  • L’intégration des savoir-faire complémentaires dans les équipes métiers sera indispensable entre les équipes Business, UX, Design, Data, ou encore Growth

Dans ce contexte, les entreprises doivent se faire accompagner dans leur Transformation Produit, selon leur niveau de maturité et les spécificités de leur organisation et de leur marché. Cet accompagnement se situe dans la conception et la mise en œuvre du plan de Transformation Produit. Il peut aussi se faire sur le produit-même, dans une logique de co-réalisation, puis de transfert de compétences et de responsabilités aux équipes clients une fois que les différents rôles de l’approche Produit sont maitrisés (Product Strategist / Manager / Owner principalement).

L’accompagnement aux entreprises se fait aussi au niveau de la Performance Produit pour les clients qui ont déjà franchi le pas de l’approche produit et qui souhaitent gagner en maturité et efficacité grâce un coaching de haut niveau permettant d’atteindre à terme le niveau des équipes produits des acteurs de référence, comme les GAFA.

onepoint

beyond the obvious