Rendre le numérique plus écologiste

04 janvier 2022

3min

Rendre le numérique plus écologique

Il est important que les enfants apprennent à utiliser de la bonne manière le numérique dès le départ. Nous baignons encore dans une vision court-termiste, dans le « tout, tout de suite ».

Découvrez le billet de Muriel Touaty – Partner, Education, Innovation

Internet est énergivore

Si Internet était un pays, il serait selon certaines estimations le 6ème plus gros consommateur d’énergie… Décrié pour son rôle dans le réchauffement climatique, le numérique serait responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre et pourrait afficher un taux de 8% d’ici 2025.

Or, force est de constater qu’il remplit aussi un rôle indispensable, comme il le fut montré durant les confinements face à la pandémie de Covid-19.

Si on le présente souvent comme un secteur «dématérialisé», en réalité, ce secteur repose bien sur des infrastructures énergivores nécessitant des quantités importantes de matières premières pour leur fabrication.

Un numérique vert est-il possible ?

Face à ce constat inquiétant, il est temps qu’un numérique vert, raisonné et au cœur de la transition écologique, voie le jour.

Le numérique est à la fois un outil et un défi pour la transition bas carbone: les opportunités qu’il propose sont réelles, mais soumises aux mêmes contraintes que le reste de nos systèmes.

Le défi d’innovation est d’apprendre à caractériser les conditions de déploiement de nos technologies numériques qui les rendent pertinentes d’un point de vue environnemental. Cette démarche de réduction de l‘impact environnemental et social du numérique, qu’on peut nommer « sobriété numérique», passe par le questionnement de nos besoins essentiels (ou ceux de nos clients), afin de les satisfaire le plus simplement et le plus écologiquement possible.

Une stratégie de sobriété numérique systémique nécessitera de s’engager à l’échelle individuelle, à l’échelle des organisations privées et publiques, et à l’échelle collective. Pour cela, l’impact du numérique sur le plan environnemental doit être inculqué dans les écoles élémentaires. C’est important que les enfants apprennent à utiliser de la bonne manière le numérique dès le départ.

 

Dans le cadre de la pandémie, nous constatons que le numérique peut avoir un impact positif dans le cas du télétravail. « Si l’on associe le « flex office » et le télétravail il en découle une forte baisse de l’empreinte carbone de l’entreprise. Cela correspond à une diminution des émissions de CO2 de 234 kg eqCO2/an pour chaque jour de télétravail supplémentaire et à une augmentation de 52% de la balance environnementale. »

L’Education comme moyen de faire converger transitions écologique et numérique

Nous baignons encore dans une vision court-termiste, dans le «tout, tout de suite». Pour progresser, nous avons besoin d’une vision de long terme, de penser aux prochaines générations. Il faut donc former et informer sur les enjeux technologiques et environnementaux, donner aux citoyens les moyens de choisir leurs usages afin de faire converger transitions écologique et numérique.

Muriel Touaty

Partner, Education, Innovation