Pièces de puzzles

02 novembre 2020

5min

Sensibilisation à la gestion du stress

Le bien-être au travail est devenu en quelques années un sujet central et le stress, un des principaux challenges de notre société. En effet, de nombreuses études ont montré que ce dernier peut avoir des impacts négatifs sur l’être humain, surtout au travail qui est un des lieux où le stress peut être le plus élevé.

Comprendre les mécanismes du stress est donc devenu primordial pour les managers, mais aussi pour les employés. Deux collaboratrices de onepoint à Bordeaux ont développé un atelier de sensibilisation à la gestion du stress, accessible à nos clients et aux collaborateurs. La formation proposée par onepoint permet aux participants de prendre suffisamment de hauteur pour savoir s’ils font ou non une gestion adéquate de leur stress.

C’est au travers de l’acquisition de compétences permettant de gérer stress et émotions que chacun peut trouver de quoi être plus productif et serein au travail, mais aussi au quotidien.

La sensibilisation à la gestion du stress, qu’est-ce que c’est ?

En quelques mots, il s’agit de sensibiliser les collaborateurs et les clients à une gestion du stress via l’approche neurocognitive et neurocomportementale. Ce domaine de recherche permet de découvrir ce qui se passe « dans notre cerveau » et pourquoi nous nous comportons de telle ou telle façon face à une situation de stress.

Comment se manifeste le stress et pourquoi ?

Tout d’abord, définissons ce qu’est le stress scientifiquement parlant.

Le stress est une réaction physiologique, un pic d’hormones que chaque être humain va avoir lorsqu’il se sent menacé (qu’il s’agisse d’une situation réelle, imaginée, ou qui n’est pas encore arrivée). Finalement, le stress est un signal perçu par l’Homme et qui se manifeste selon les personnalités de chacun. Nous percevons les situations de manière différente et réagissons différemment en produisant du stress, ou non.

On parle souvent du stress comme quelque chose de mauvais. En effet, lorsque nous entendons ce mot, nous ne pensons souvent qu’à tous les impacts négatifs qu’il peut avoir. Cependant, le stress n’est pas forcément négatif. Il peut même être galvanisant dans certaines situations. En réalité, il peut aussi avoir des impacts positifs et il sera plutôt appelé « stimulation ».

Nous devons simplement devenir conscients du type et du niveau de stress dans lesquels nous nous trouvons. Ainsi, nous pouvons corriger et adapter nos réactions face à des situations jugées stressantes.

De façon générale, nous réagissons globalement de deux manières complémentaires :

  • Lorsque la situation est simple et / ou connue, nous appliquons des schémas connus et maîtrisés qui nous permettent de fonctionner sur un mode mental « automatique », notamment en mettant en œuvre nos acquis.
  • Lorsque la situation est complexe et / ou inconnue, nous accueillons la situation telle qu’elle est et on compose avec. C’est le mode « adaptatif » qui permet comme son nom l’indique de nous adapter.

Chaque personne va apprendre à basculer entre le mode « automatique » et « adaptatif » face aux situations de la vie. Cependant, cette bascule est plus difficile à effectuer en cas de stress.

Dans l’atelier de sensibilisation à la gestion du stress, les participants vont apprendre à basculer plus facilement d’un mode à l’autre pour gérer au mieux chaque situation dite stressante pour eux. Ils vont donc apprendre à se poser les bonnes questions au bon moment et remodeler ses connexions dans le cerveau.

L’objectif est de briser les schémas existants pour créer de nouvelles connexions inconsciemment.

Quel comportement pouvons-nous avoir par rapport à une situation considérée comme stressante ?

Il existe trois grandes typologies de comportements que l’on peut avoir face à une situation de stress. C’est ce que nous appelons les stratégies de « coping », terme qui vient de l’anglais « to cope with » qui signifie « s’adapter à ».

Lorsque nous nous mettons en mode « coping », c’est que nous considérons être face à une menace. De ce fait, nous mettons en place de façon plus ou moins consciente des stratégies pour ne pas que cette menace impacte notre bien-être physique et psychique. Nous pourrions également appeler cela une stratégie d’ajustement.

La première typologie de comportement est celle centrée sur l’action. L’individu va chercher des ressources pour changer la situation. Cela peut être l’aide d’une tierce personne ou bien l’augmentation de ses propres ressources de diverses manières pour changer la donne.

La deuxième typologie de comportement est celle centrée sur l’émotion. Ici, l’individu va mettre en place différents moyens pour réguler ses propres tensions émotionnelles. Il peut s’agir d’accepter de composer avec la réalité ou de relativiser l’importance d’un problème et dédramatiser ses conséquences. Cette stratégie permet de réguler les tensions internes. Dans ce cas, nous ne sommes pas centrés sur le problème, mais sur nous.

La troisième typologie de comportement est celle centrée sur le soutien. Dans ce cas de figure, l’individu va chercher un soutien pour changer la situation ou réguler ses tensions émotionnelles. Il va par exemple demander à un manager ou un expert de l’aider à solutionner son problème, ou même juste une oreille attentive pour l’écouter. Il va donc rechercher la sympathie et l’aide d’autrui en premier lieu.

Les stratégies de coping dépendent du caractère de chacun, mais aussi du degré de contrôlabilité que l’on aura sur la situation.

Quid de la formation ?

La formation de sensibilisation à la gestion du stress créée par Alexandra Delmas, docteur en sciences cognitives et consultante R&D et Fanny Bonneville-Turpin, leader. Toutes deux membres du pôle d’excellence de onepoint à Bordeaux, mélange théorie et pratique.

Derrière un cadre scientifique validé par les travaux d’Alexandra, il y a des exercices pratiques qui permettent de s’auto évaluer. Questionnaire, jeux ludiques, mais aussi cas d’études concrets qui illustrent parfaitement les effets du stress. Tout est fait pour stimuler le cerveau et le recâbler. De plus, les temps d’échanges sont importants, il y a donc une interactivité continue entre formateurs et participants.

Les avantages et les bénéfices de cette formation sont nombreux. Les participants peuvent se rendre compte de la façon dont ils se comportent en situation de stress au travail.

Cette formation leur permet réellement de rentrer dans des phases d’introspection plus importantes une fois qu’ils ont acquis les bonnes connaissances pour maîtriser leur stress. De plus, ils peuvent mieux appréhender leur stress au quotidien, ce qui a un impact positif sur leurs vies en général.

Pour nos clients ou en interne, cela leur permet d’identifier quelles stratégies de coping utilisent les membres de leurs équipes. Cela va donc aider à mieux accompagner leurs collaborateurs jour après jour.

Et si le stress devenait finalement votre ami ?