01 juin 2019

3min

Le ConnectBanking

Un nouveau modèle métier pour la banque de détail qui se repositionne face à ses marchés et ses clients, en valorisant son réseau d’agences comme actif différentiateur. Ce modèle ambitionne de doubler son nombre de contacts en agence et de maximiser le taux de transformation.

Un nouveau modèle métier

Succédant à l’Open Banking, le ConnectBanking est le nouveau modèle métier pour la banque de détail.

Transformé en partenaire et apporteur d’affaires, le banquier est doté localement de moyens nouveaux lui permettant d’accompagner les PME à se développer. Une plateforme technologique de mise en relation connecte les usages et les centres d’intérêt de clients (particuliers, professionnels, PME), et identifie des communautés locales d’intérêt comme autant d’opportunités de ventes de nouveaux produits et services pour la banque.

Un nouveau modèle client : la communauté d’intérêt, locale.

Ces communautés d’acteurs, alternativement acheteurs ou fournisseurs, interagissent et se fournissent mutuellement des services entre eux, au sein de leurs communautés d’intérêt. Mettant en relation ce réseau d’agents économiques dans une même zone de chalandise, le banquier stimule l’offre et la demande au cœur des territoires et anime l’augmentation des flux économiques au sein de nouveaux marchés générés.

Une agence-incubateur qui accompagne les PME dans les territoires …

Ce contexte fertile fourni à l’agence des éléments tangibles (des clients nouveaux, des flux économiques, des partenaires de développement, un marché plus actif dans lequel proposer ses services) lui permettant d’accompagner les petites et moyennes entreprises locales les plus prometteuses. L’agence-incubateur fourni à ces « entreprises pépites » de nouveaux services d’accompagnement : réalisation de Business plan et Business case pour développer l’entreprise, fourniture de services de comptabilité ou de gestion RH, services de productivités et de gestion collaborative, accès à des services de sourcing temporaire (emplois saisonniers) ou d’opportunités qualifiées de recrutement, etc…

…et profite de la communauté d’intérêt pour augmenter sa productivité commerciale

Une fois active, la communauté d’intérêt agit comme un nouveau segment qui fournit à l’agence une surface de prospection et de contacts démultipliée (particuliers, professionnels), pour une performance commerciale qui maximise la probabilité de multi-ventes croisées, cross-segments, cross-produit, cross-tiers. La communauté d’intérêt fourni ainsi à l’agence un nouveau canal d’accès à des moments de vie et des leads qualifiés, et dont le taux de transformation attendu plus performant tient à la nature relationnelle (et non transactionnelle) de l’échange.

La territorialisation des agences qui comble des « zones blanches » de services

Dans le même temps, l’agence bancaire devient à la fois un lieu physique d’animation de ce réseau localisé d’acteurs, et se dote elle-même d’une gamme d’offres relatives à la santé, la distribution, la culture, etc., déclinable avec un écosystème de partenaires (ex : kiosque de self-service médical), qui transforme l’agence bancaire en « hub de Services » à destination du public avoisinant l’agence.

Au niveau de la banque, l’allocation géographique de ces nouveaux services fournis par les agences connectBanking « hub de services », est optimisée grâce aux capacités analytiques de la plateforme technologique dotée d’intelligence artificielle, qui localise l’aménagement de ces services en comblant certaines des zones blanches au sein des territoires.

L’agence, remise au cœur d’une stratégie d’émulation du tissu local

Dans le modèle connectBanking, le banquier partenaire et apporteur d’affaires joue un rôle d’émulation du tissu entrepreneurial local, stimulant l’activité et l’emploi, et contribuant à aménager dans le territoire de nouveaux services à destination du public.

Le réseau d’agence et ses implantations physiques est l’atout central de cette nouvelle stratégie bancaire, qui replace la banque (actuellement désintermédiée) de nouveau face à ses clients, dans un positionnement différentié qui retrouve la raison-d ’être originelle de la banque de détail.

Le modèle métier connectBanking est caractéristique de l’ère post-Digitale des plateformes, qui créé ses nouveaux marchés dans lesquels l’activité et l’équation de valeur sont nourries de nouveaux équilibres vis-à-vis des écosystèmes (ici économique, territorial et sociétal).