25 août 2020

2min

Onepoint dévoile ses ambitions africaines

Thierry LACROIX, qui pilote la stratégie de développement des activités de onepoint en Afrique, partage dans le magazine Business Africa ses convictions sur les enjeux du numérique et de la transformation digitale des entreprises africaines et dévoile les ambitions de onepoint sur le continent.

Le numérique en Afrique représente une solution à de nombreux enjeux, mais, et c’est notre conviction chez onepoint, il doit faire l’objet d’un usage raisonné et frugal, et être toujours au service de l’humain et du collectif, garant de la souveraineté des Etats africains, agile et sécurisée et donc co-construite avec ses utilisateurs.

Nous avons vu ses bienfaits dans les secteurs des télécoms, de la banque, de l’e-commerce et aujourd’hui de la santé. Demain, il doit irriguer l’ensemble des secteurs de l’économie, y compris le secteur public, pour répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux ou de régionalisation du continent et participer à la réduction des inégalités.

Thierry revient également sur certaines contraintes encore présentes : des infrastructures insuffisantes (réseau, énergie) ; des usages limités (du mobile notamment) ; une expérience utilisateur améliorable; des services public qui restent à digitaliser ; l’acculturation aux outils, méthodologies ou solutions numériques enfin.

Pour répondre à ces enjeux, Thierry présente la double ambition de onepoint sur le continent :

  • faire de l’Afrique un nouveau relai de croissance pour onepoint
  • faire de onepoint un acteur africain.

Ce dernier aspect est fondamental et passera par l’ouverture ciblée de bureaux sur le continent, par le recrutement de talents locaux et par l’accompagnement de clients champions nationaux, régionaux et panafricains et par des partenaires à la fois business et clients avec lesquels nous souhaitons développer des partenariats long terme, autour de nos valeurs d’engagement, d’authenticité et d’ouverture.

Nous avons identifié 3 enjeux qui constituent aujourd’hui nos axes de développement : la transformation des acteurs privés africains ou opérant en Afrique dans un premier temps, pour renforcer leur capacité à innover, leur agilité en interne ainsi que leur expérience et satisfaction client ; la définition de nouveaux modèles de territoires intelligents et durables en mettant la technologie au service des communautés ensuite ; et enfin la modernisation des services publics des Etats pour une administration plus efficace, transparente et proche de ses citoyens usagers et clients.