Alexandra Delmas

Docteure en sciences cognitives et consultante R&D - Bordeaux

Découvrez le parcours d’Alexandra, talent onepoint à Bordeaux

Comment devenir docteure en sciences cognitives ?

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, j’ai effectué une licence Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales – MIASHS. J’ai notamment étudié trois domaines principaux :

  • Mathématiques, probabilités, statistiques et algèbre,
  • Informatique et programmation,
  • Sciences cognitives : ensemble de sciences mêlant neurosciences, psychologie, intelligence artificielle, linguistique, anthropologie.

J’ai ensuite poursuivi mes études avec un master Sciences cognitives et ergonomie. Pourquoi avoir complété mes compétences en sciences cognitives avec de l’ergonomie ? Car cela permet de prendre en compte l’utilisateur tout en comprenant ce qu’il se passe dans son cerveau. Ainsi, il est possible de créer des nouvelles technologies adaptées à l’expérience utilisateur (UX) pour des outils efficaces et efficients.

Alexandra Delmas talent onepoint
Meetup Alexandra

Alexandra Docteure en sciences cognitives

Pour aller plus loin, j’ai décidé d’entreprendre une thèse autour de l’expérience utilisateur (UX). J’ai pu constater qu’une littératie en santé était nécessaire à cause du manque d’éducation autour de la posologie de traitements. Par exemple, bien qu’il y ait beaucoup de littérature autour de l’asthme, la maladie est minimisée, ce qui suscite beaucoup d’accidents. C’est pourquoi, le sujet de ma thèse était tourné vers la conception et la validation d’un jeu d’auto-apprentissage de connaissances sur l’asthme pour le jeune enfant. En effet, l’objectif était d’étudier le rôle de la motivation intrinsèque suscitée.

Comment donner envie aux enfants de s’éduquer sur le sujet ? En jouant bien-sûr ! C’est ainsi que j’ai eu l’idée de la conception d’un serious game pour améliorer la gestion de la maladie chez les enfants asthmatiques avec un algorithme de personnalisation.

Découvrez sa thèse en 180 secondes.

Être Docteure en sciences cognitives chez onepoint

À première vue, je ne pensais pas rejoindre une entreprise comme onepoint car c’était un domaine d’activité que je ne connaissais pas. J’ai connu le groupe car j’ai rencontré une collaboratrice bordelaise qui m’a parlé des possibilités qu’offrait l’entreprise. C’est ainsi que j’ai eu l’occasion d’échanger avec Erwan Le Bronec, partner du sud-ouest ayant un doctorat de physique. Il m’a partagé sa volonté de créer un pôle recherche et développement. Ainsi, mes quatre ans d’expériences et ma thèse CIFRE convergeaient avec les ambitions de onepoint dans le sud-ouest.

J’ai été pleinement convaincue de rejoindre onepoint lorsqu’ Erwan a participé à la soutenance de ma thèse. Cela m’a montré que l’humain est au coeur de la culture/raison d’être.

Des projets internes propulsés par les collaborateurs

Onepoint favorise l’initiative collaborateur à travers des projets internes valorisés. Ainsi, mon doctorat en sciences cognitives et ergonomie me permet d’intervenir à la fois sur des projets d’expérience utilisateur aussi bien que sur des thématiques autour des sciences cognitives. C’est pourquoi, je prends part à des travaux de recherche autour du bien-être au travail comme avec des sujets de gestion du stress, de facteurs humains et de charge mentale. Ces travaux de recherche sont d’ailleurs reconnus et validés par la communauté scientifique car ils font l’objet de publications dans des journaux et des conférences scientifiques (par exemple IHM 20-21). En parallèle, mon expérience me pousse d’autant plus à participer à des projets de conception de serious game (contenu pédagogique et gamification), de formations, et d’ateliers de sensibilisation (meet ups internes et externes).

« Beyond the Wellness », un produit développé par Alexandra

Nous souhaitons valoriser les softs-skills (compétences humaines et compétences comportementales) des talents onepoint pour améliorer leur bien-être, notamment dans les équipes projet. C’est pourquoi nous cherchons à comprendre comment une application web peut être un outil d’accompagnement dans l’amélioration du bien-être des collaborateurs.

Alexandra, accompagnée par les équipes de développement, a créé une application web interne, appelée Beyond the Wellness. Celle-ci permet aux collaborateurs de s’autoévaluer sur leurs soft skills autour de quatre critères d’auto-évaluation : nombre de projets, gestion du stress, soft skills, et sources de motivations.

« La question du bien-être au travail est devenue déterminante pour les entreprises qui cherchent de plus en plus à développer le sentiment d'équilibre et de sérénité chez leurs collaborateurs pour en faire un levier de performance et de compétitivité. »

SportTrooper, solution d’entraînement sur-mesure immergera le tireur dans l’univers de la compétition sur son lieu quotidien d’entraînement et lui permettra de mieux gérer son stress.

Cette solution innovante est créée par le CREPS de Bordeaux et onepoint dans le cadre de l’appel à projets SportTech porté par la région Nouvelle-Aquitaine, et complétée par les expertises d’Immersion. Ce projet permet de rapprocher des acteurs du sport et du numérique du territoire régional, afin de favoriser et soutenir l’émergence de projets numériques innovants ayant un impact positif sur la performance sportive. Les projets de recherches d’Alexandra autour de la gestion du stress lui ont permis d’être référente scientifique dans le projet Sporttrooper.

Démontrer scientifiquement l’intérêt d’une solution

En parallèle, mes compétences en sciences cognitives me permettent de participer au projet SportTrooper en tant que référente scientifique. Je valide la conception du dispositif, selon une approche centrée utilisateurs, en étudiant notamment les impacts liés au stress dans le but d’optimiser la préparation mentale des sportifs. Si bien que nous avons lancé une méthodologie permettant de valider scientifiquement cette solution :

  • Entretiens auprès des sportifs de haut niveau afin d’analyser leurs besoins ;
  • Analyse des mesures physiologiques et psychologiques du stress dans différentes conditions d’entraînement ;

cette méthodologie nous permet d’analyser les impacts de la solution SportTrooper sur les différents états de stress enregistrés.

En savoir plus sur SportTrooper