onepoint, consultant, conseil, stratégie

Denis Maurel

Chercheur en Intelligence Artificielle - Bordeaux

Ce que j’apprécie principalement chez onepoint, c’est l’ouverture d’esprit et la confiance.

Parcours de Denis Maurel, Chercheur en Intelligence Artificielle

Diplômé de l’école d’ingénieur Télécom SudParis, j’ai terminé ma formation en me spécialisant en intelligence artificielle. Cette spécialisation s’est finalisée par un stage en Espagne au cours duquel j’ai pu découvrir le monde de la recherche. Lors de ce stage, j’ai travaillé sur l’analyse de la voix appliquée à la détection de la maladie de Parkinson grâce à l’intelligence artificielle. Une fois ce cursus terminé, j’ai effectué une thèse en informatique au sein d’un laboratoire d’une école parisienne. Par la suite, s’est posée la question du choix entre le milieu universitaire et dans le domaine industriel. L’application de mes travaux ainsi que les possibilités de monter en compétences sur des problématiques de développement logiciel ont fait pencher la balance du côté de l’industrie.

Photo de Denis Maurel en noir et blanc
onepoint, consultant, conseil, stratégie

Mon début avec onepoint

Quelques mois après être arrivé sur Bordeaux, je suis parti à la recherche d’une entreprise capable de me proposer un projet liant à la fois recherche et développement. C’est au détour d’un article de Sud-Ouest que j’ai connu onepoint. Cet article présentait la volonté de l’entreprise de développer un pôle R&D. La possibilité de co-construire le pôle au sein d’une équipe bienveillante tout en ayant la possibilité d’évoluer au sein d’une société de services et d’ingénierie en informatique m’ont particulièrement attiré. C’est ainsi que j’ai eu la chance de rejoindre onepoint début 2020, en tant que chercheur en IA.

Mon parcours chez onepoint

Mes missions

L’équipe pluridisciplinaire de la R&D s’attaque à des sujets recoupant la data, l’intelligence artificielle, les sciences cognitives, l’ergonomie et la psychologie. Les spécialités de chacun permettent l’émergence de sujets complexes tout en favorisant les synergies inter-expertises. Ma principale mission en tant que chercheur consiste en l’identification d’un axe de recherche pouvant bénéficier à un ensemble d’utilisateurs, pour ensuite venir proposer des solutions qui seront développées et utilisées aussi bien au sein de l’entreprise qu’en externe. Après une première étape de vérification théorique, un prototype est généré afin de vérifier l’utilité pratique des travaux de recherche. J’ai également pu travailler en tant que développeur sur des missions telles que SportTrooper.

Mes projets – Zoom sur Mutatron

Je travaille actuellement sur un projet permettant d’optimiser un ensemble de tests logiciels en les réorganisant par ordre de pertinence. En pratique, cette réorganisation permettra à terme de faire gagner du temps aux développeurs qui n’auront pas besoin d’exécuter l’ensemble des tests afin d’analyser leurs codes. C’est un projet que j’apprécie particulièrement car il fait intervenir des problématiques à la fois technologiques avec les tests logiciels, et scientifiques avec l’algorithmie nécessaire à l’optimisation.

Le projet est né lors d’une conversation avec un de nos experts en tests logiciels. Un premier besoin a été identifié, et rapidement, la conversation s’est orientée vers les solutions que pouvait proposer l’intelligence artificielle.

Après une année de travail, Mutatron arrive aujourd’hui au terme de sa phase de prototypage. Il sera ensuite transmis à des experts métier afin de vérifier son utilité tout en identifiant les potentiels axes d’amélioration. Si l’intérêt du prototype est validé alors un projet d’édition de plus grande ampleur pourra être initié, ce qui permettra à terme de produire un outil distribuable aussi bien en interne qu’en externe.

La valeur ajoutée de onepoint

Ce que j’apprécie principalement chez onepoint, c’est l’ouverture d’esprit et la confiance. Ces qualités m’ont permises de monter en compétence sur des problématiques à la fois scientifiques et technologiques. Elles m’ont aussi permis de proposer librement des projets de recherche qui ont pu être validés par des experts métiers du domaine.

Selon toi, les qualités pour être un bon chercheur

En deux mots, être curieux. La blague est souvent faite, mais si notre métier s’appelle « chercheur » et non « trouveur », c’est parce qu’il est surtout centré autour de l’exploration et de la prise d’initiative. Il faut savoir se confronter à de vraies difficultés, être capable de sortir des sentiers battus, le tout en faisant preuve d’abnégation, car nous ne sommes jamais sûrs des résultats que telle ou telle idée aura. Il faut croire en son projet et avoir envie de le suivre de ses balbutiements jusqu’à son aboutissement final.

#SudOuest #RD #Dev #Recherche #IA