WeSiReport optimise son niveau de sécurité et de conformité

Créée par des experts de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, la startup WeSiReport développe actuellement une application destinée à prévenir les ruptures de parcours dans le cadre du travail.

 

Traitant des données considérées comme sensibles, elle a choisi Onepoint pour l’accompagner dans la mise en conformité de son application avec les impératifs légaux de protection des données (RGPD) mais aussi pour l’aider à progresser en termes de cybersécurité et de marketing. Focus sur un projet à la fois technologique, numérique et humain.

Capter les signaux faibles comme aide à la décision

« En tant que professionnels de l’accompagnement des personnes en situation de handicap, nous avons constaté que de nombreuses entreprises nous contactaient car la situation d’un travailleur en situation de handicap s’était détériorée sans avoir pu anticiper cette dégradation, » explique en préambule Christophe Guérin, cofondateur de la startup WeSiReport

C’est ainsi que l’application WeSiReport est née au cours de l’année 2019. L’idée est simple : envoyer plusieurs fois par semaine à la personne en situation de handicap des SMS ou des courriels contenant une question simple, comme par exemple, « comment ça va aujourd’hui ? ». Les réponses de l’utilisateur sont analysées et comptabilisées par l’application, sans aucune interaction humaine.

  • En amont, l’entreprise peut paramétrer ses propres seuils d’alerte ou signaux faibles, afin de suivre le parcours professionnel du collaborateur : Modification du poste de travail, changement d’équipe, mais aussi nouvelle direction, problèmes de transport ou mauvaise compréhension d’une tâche… Autant de situations, structurelles ou conjoncturelles, qui peuvent être à l’origine de signaux faibles.
  • S’ils se cumulent, les signaux faibles sont signes d’un mal-être et doivent interpeler, L’accompagnant (référent Handicap, conseiller en insertion…) reçoit alors un message d’alerte qui lui permet de se rapprocher de la personne en difficulté.

Un des enjeux de WeSiReport face à ses premiers prospects a été de répondre à leurs questionnements sur la RGPD et la sécurité de l’application. La startup a donc rapidement décidé de se faire accompagner.

Une expertise technique au service des valeurs humaines

Très engagé sur le sujet du handicap, Onepoint a d’emblée été séduit par cette mission profondément humaine et technologique. Pour mener à bien le projet, nos experts ont travaillé en « immersion », afin de mieux cerner les enjeux métiers de WeSiReport.

Nous avons choisi Onepoint non seulement pour son expertise et sa flexibilité, mais aussi pour son investissement quotidien en faveur de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

Christophe Guérin, cofondateur de la startup WeSiReport

« Grand groupe, organisme public ou startup : nous apportons le même soin à notre travail de consultant, et veillons à nous adapter au contexte de la structure que nous accompagnons, explique Arnault Pousset, consultant RGPD chez Onepoint. C’est ce qui fait notre spécificité. »

Afin de dresser un diagnostic précis de l’application WeSiReport, les experts Onepoint ont défini un périmètre d’actions fondé sur 3 axes majeurs : La cybersécurité organisationnelle et technique / La conformité RGPD / Le marketing et la communication.

Des données sensibles au cœur de la mission

Une question s’est immédiatement posée : celle de la nature des données recueillies par l’application, s’agissait il de données de santé, considérées comme confidentielles ?

En l’occurrence, l’application WeSiReport envoie des questions par sms, dont la réponse est un chiffre – 1, 2, 3 – qui décrit l’état psychologique de la personne handicapée. « Certes, on ne parle pas de pathologies, de résultats sanguins ou de données patients au sens strict, indique Stéphane Jourdain, consultant en cybersécurité Onepoint. Il n’en reste pas moins que ce sont des données sensibles, méritant le même niveau d’attention et d’exigence que les données de santé. »

L’objectif majeur était donc de développer un outil numérique de confiance, avec une utilisation éthique des données, pour rassurer notamment les prospects sur la confidentialité des informations collectées.

L’accompagnement de WeSiReport s’est effectué en 3 temps.

  1. D’abord un diagnostic de l’existant sur les axes « gouvernance cybersécurité » et « conformité RGPD ».
  2. Ensuite, l’élaboration d’un plan d’action pour améliorer le niveau de sécurité et de conformité.
  3. Enfin, un suivi de la mise en œuvre.

Dans le premier temps, le diagnostic de l’existant visait à obtenir un score de maturité sur l’axe sécurité et RGPD,  ainsi certaines failles sont apparues.

Onepoint et WeSiReport ont également instauré des ateliers communs, afin de bien comprendre les problématiques et trouver des solutions accessibles pour la startup.

Sur le volet RGPD, Onepoint a notamment conseillé Wesireport pour la mise en conformité de son application en mode SAAS et de son site institutionnel (politique de confidentialité, gestion des cookies, etc…) mais également en vérifiant que les points clé du RGPD sont bien respectés (durée de conservation, information des personnes, sécurité des données, relation avec les sous-traitants ,…).

Au-delà des données, comment améliorer son positionnement

Onepoint a également accompagné WeSiReport dans sa stratégie de marketing et de communication.

Les enjeux en termes de marketing stratégique était de définir le positionnement de WeSiReport et l’adapter a ses deux cibles principales  : Les entreprises adaptées et les grands groupes.

Onepoint et WeSiReport ont formalisé le business model, la promesse et les éléments de langage lors d’ateliers communs. «  Le time-to-market était clé pour WeSiReport, explique Claire Darleon, consultante Marketing et Communication. L’application de principes de marketing agile nous a permis de coconstruire et mettre en œuvre la stratégie marketing de manière rapide et efficace. »

Cette logique de partage et d’accompagnement vers l’autonomie était profondément humaine, avec une simplicité dans la relation que d’autres ne proposent pas

Christophe Guérin, cofondateur de la startup WeSiReport

Cela s’est traduit opérationnellement par la revue des supports de communication/vente de la startup, puis par des actions de marketing digital et de communication.

  • Participation à des événements phares de l’inclusion comme l’Inclusiv’Day à Paris,
  • Contacts et collaborations avec d’autres acteurs du secteur de l’emploi et du handicap,
  • Médiatisation, par une présence active sur les réseaux sociaux.

Des enseignements pour tous

Si l’accompagnement de  WeSiReport est en parfaite adéquation avec l’engagement de Onepoint pour une économie plus inclusive, équitable et régénératrice, elle est aussi un fantastique cas d’école.

« Nous sommes face à une startup innovante, qui développe un projet profondément humain au service de personnes en situation de handicap, rappelle Arnault Pousset. Elle avance avec passion, animée par la volonté de proposer aux entreprises une solution performante. Jusqu’à se retrouver face au mur de la réalité des prospects, qui posent les questions de la cybersécurité et du respect des règles légales de protection des données.»

L’expertise de Onepoint, entreprise certifiée B Corp, a permis à WeSiReport de passer cet écueil. Mieux, grâce à cet accompagnement approfondi, la startup a identifié de nouvelles perspectives de croissance. « Nous envisageons notamment de développer notre application au service d’autres personnes en situation de fragilité : maintien des seniors à domicile, jeunes en décrochage scolaire, harcèlement…» conclut Christophe Guérin.

Onepoint envisage d’ores et déjà de déployer l’application WeSiReport au sein de sa propre organisation dans le cadre de la Mission Handicap.

« Etre attentif les uns aux autres, accueillir les personnes en situation de handicap et adapter l’environnement de travail sont des actions qui font la différence et qui rejoignent les valeurs d’ouverture, d’inclusivité et d’élégance chères à nos yeux. »  Stéphanie Obis, référente handicape chez Onepoint.