04 juin 2020

3min

Beyond. Vers une nouvelle résilience des acteurs publics ?

Avant-propos

Et si la pandémie actuelle, en remettant en cause le dogme de la fin programmée de l’Etat- Providence, invitait le Secteur Public à se réinventer et à questionner son rôle ? La crise que traverse notre pays donne une nouvelle légitimité au rôle d’un Etat fort et protecteur, d’un Etat stratège à même de porter une vision de l’avenir et d’assurer, avec des collectivités territoriales en première ligne, la sécurité des citoyens : sécurité sanitaire et alimentaire d’abord, mais également économique et sociale. Cette période troublée remet clairement la puissance publique au centre du jeu à plusieurs niveaux.

Au niveau local, les collectivités apparaissent comme un maillon essentiel de l’écosystème des solidarités. L’hyper-proximité est au coeur des préoccupations et des réflexions pour la proposition de solutions innovantes. Les productions sont davantage régionalisées. De nouvelles formes d’entraide s’organisent pour assurer une continuité des activités essentielles à la vie de la collectivité.

Des collaborations inattendues entre les collectivités, les entreprises et la société civile se développent. L’Etat-plateforme devient le support de ces nouvelles coopérations tripartites en mettant à disposition des ressources et des infrastructures qui laissent la liberté de développer des solutions adaptées aux besoins des citoyens, comme en témoigne l’initiative « La Voix des soignants » mise en place par onepoint et présentée dans cette publication.

La crise actuelle a par ailleurs confronté l’action publique à un défi éthique permanent : comment concilier le respect des libertés publiques, principe fondateur de notre démocratie, avec une lutte efficace contre la pandémie, en dépit de la complexité de l’équilibre à trouver ? Si nous ne pouvons pas nous opposer par principe à des solutions de surveillance numérique qui pourraient éviter un rebond de l’épidémie, il est essentiel que les mesures entravant la liberté soient assorties de garanties et que leur réversibilité soit assurée une fois la crise passée.

Face à ces défis historiques, les États centraux ne peuvent agir isolément et les acteurs du territoire, du « maker » au Maire, qui sont au plus près des citoyens, démontrent chaque jour leur capacité à s’engager vigoureusement pour accélérer la reprise de notre pays. Les promesses du numérique pour rendre les services publics plus créatifs, réactifs et efficaces, sont également questionnées, et la question de l’accessibilité numérique est plus que jamais d’actualité. In fine, cette crise démontre enfin la force du collectif et les capacités de l’ensemble des acteurs publics et de la société civile à s’engager ensemble pour la reprise économique.

Cette note présente ces initiatives et propose des trajectoires pour les organiser et les pérenniser après la crise. Tout au long de ces réflexions, nous interrogeons le principe de résilience du secteur public ainsi que son effectivité pour contribuer à penser et façonner ce que d’aucuns nomment déjà « le monde d’après ».

Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez le point de vue Beyond. dans son intégralité

Laurent Sorbier

Conseiller du Président, Partner Secteur Public