13 mai 2020

3min

[Décryptage de décideurs] 55 jours qui ont changé l’entreprise

EDITO

« « Ça ressemble au silence après l’orage, au doux toucher du velours, c’est un peu comme ces musiques qu’on entend sans écouter, ces choses qui n’existent jamais tant que le manque qu’elles ont laissé… ». »

Le 13 mars 2020 a marqué pour beaucoup d’entre-nous un point de rupture. Au lendemain d’une allocution présidentielle historique dont chacun se souviendra où il était, nous sommes entrés brutalement dans un tunnel dont nous vivons aujourd’hui la fin de la première phase de confinement. Si tout le monde parle du monde d’après, que rien ne sera plus comme avant, personne n’en détient les clés. Hypothèses, analyses économiques, sociales, politiques se succèdent mais ne peuvent éviter le maître mot : l’incertitude. A l’heure des méga données, du digital, de l’intelligence artificielle, où tout semble modélisable, automatisable, personne n’a rien vu venir.

Déclin du prédictif, revanche de la Nature, retour aux basiques, la période impose l’humilité. Les débats sont animés afin de définir nos priorités entre santé et économie, entre liberté et sécurité. Beaucoup de choses nous ont manqué pendant ces dernières semaines de confinement et c’est quand nos libertés sont impactées que nous prenons conscience de leurs importances.

Dans ce contexte, c’est l’Humain qui a été le moteur de la résistance. Les relations humaines, ce supplément d’âme qui fait l’essence de notre société ne peuvent être remplacées quelles que soient les innovations technologiques.

En première ligne, ce lien a été préservé grâce à des personnels de santé, des médecins, des aides-soignants, des psychologues proches des malades, des pharmaciens. Tous des supers héros. Mais aussi une seconde ligne composée de commerçants, de livreurs, d’éboueurs, grands artisans de la continuité de fonctionnement, ceci au-delà des peurs. Au moment de publier un point de vue sur les enseignements managériaux de cette période, il nous est apparu pertinent de donner la parole à la “troisième ligne”.

Décideurs responsables, ils ont tous oeuvré sans compter leur temps pour permettre à leur entreprise de poursuivre leur activité, ils ont permis de sauvegarder nos emplois, se sont montrés à l’écoute de chacun, et préparent maintenant la suite dans un contexte de crise qui pourrait bien devenir le mode nominal. Une trentaine d’entre eux (DG, DRH, Directeurs opérationnels, responsables de transformation d’entreprise…), issus de tous les secteurs d’activité (finance, industrie, distribution, media, loisirs, services…) ont accepté de se prêter à l’exercice spontanément, se montrant très réactifs afin de partager leur réaction dans ce contexte inédit, leur interprétation et ce qu’ils aimeraient changer. Vous y trouverez de la lucidité, de l’authenticité et de l’espoir, car rien n’est fini.

La transformation ne fait que commencer.

Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez « Décryptage » afin de découvrir les témoignages dans leurs intégralités