17 novembre 2021

3min

Comment aborder la transformation Cloud ?

Le cloud prend de jour en jour une place de plus en plus importante dans les entreprises. Il offre la promesse d’une plus grande agilité et d’un Time To Market sensiblement raccourci. Dans un monde de plus en plus concurrentiel ou le Time to Market est un facteur clé de succès, c’est principalement cette perspective qui motive les décideurs à aller vers le Cloud.

La transition vers le Cloud conduit à des transformations importantes et impacte profondément l’architecture des applications, la sécurité mais également les organisations et les process.

Deux visions de la transformation s’opposent :

Le Cloud comme une simple extension de l’infrastructure interne

La première consiste à voir la transformation comme purement technique et à considérer le Cloud comme une simple extension de l’infrastructure interne offrant une capacité supplémentaire en cas de besoin mais sans changer l’organisation ni les process existants.

Cette approche, assez peu impactante pour l’entreprise, ne permet pas de gagner significativement en agilité ni de tirer pleinement parti de la valeur ajoutée des services proposés par les plateformes Cloud. En effet les lourdeurs et les délais importants traditionnellement constatés pour traiter les demandes relatives aux infrastructures sont essentiellement dus aux process et non aux actes techniques.

C’est l’approche en général adoptée, lorsque le sponsor de la transformation se situe au niveau des équipes de production et de gestion des infrastructures.

Le Cloud comme un nouvel environnement indépendant

La seconde consiste à aborder la transformation sous un angle global en considérant le Cloud comme un nouvel environnement indépendant et à définir l’organisation, les process, les architectures et les règles de sécurité afin de pouvoir tirer pleinement parti des nouvelles possibilités apportées par l’usage des services Cloud.

En effet, ces changements d’organisation et de process visent essentiellement à rendre les équipes projets autonomes et leur permettre de gérer en mode Self-Services les environnements projets, les infrastructures cloud étant virtualisées et pouvant être totalement gérées avec un simple Navigateur Web.

Cette capacité à gérer les infrastructures nécessaires aux environnements projets permet naturellement d’aller vers une approche DevOps en intégrant des profils « Ops » dans les équipes projets.

Le Cloud, n’est qu’une des composantes de la transformation. La mise en place d’une organisation basée sur le modèle DevOps et l’utilisation des méthodes agiles sont les deux autres composantes indispensables pour obtenir un gain significatif sur le Time To Market des projets.

Cette approche, beaucoup plus longue et impactante pour l’entreprise, permettra à moyen terme, un réel changement dans la manière de gérer les projets et un gain significatif en agilité. Elle doit de ce fait s’inscrire dans la durée, et être accompagnée d’un réel plan de conduite du changement à tous les niveaux de l’organisation.

Le Cloud et le DevOps, en permettant aux équipes d’être autonome pour la création de plateformes de test, sont également des facteurs favorisant l’innovation. En effet, l’innovation nait des expérimentations autour de nouveaux concepts. Il est donc important de pouvoir rapidement prototyper les nouvelles idées afin de les éprouver ou les rejeter et ne retenir que les concepts les plus prometteurs.

En synthèse, la transformation doit avant tout être organisationnelle et être pilotée à un niveau global pour permettre un réel gain en agilité et avoir un impact significatif sur le Time To Market.

Eric Datei

Leader Senior IT Architect - Cloud