19 janvier 2021

8min

Onepoint et le CREPS de Bordeaux lient sport et numérique avec SportTrooper

D’ici quelques mois, l’équipe de France Pistolet fera un saut qualitatif dans son entraînement pour les Jeux Olympiques 2024, grâce à SportTrooper. Cette solution d’entraînement sur-mesure immergera le tireur dans l’univers de la compétition sur son lieu quotidien d’entraînement et lui permettra de mieux gérer son stress.

Cette solution innovante est créée par le CREPS de Bordeaux et onepoint dans le cadre de l’appel à projets SportTech porté par la région Nouvelle-Aquitaine, et complétée par les expertises d’Immersion. Ce projet permet de rapprocher des acteurs du sport et du numérique du territoire régional, afin de favoriser et soutenir l’émergence de projets numériques innovants ayant un impact positif sur la performance sportive.

Le stress à l’origine de la baisse de performance

C’est le constat qu’Hélène Jacolin, championne de tir au pistolet (sacrée championne de France mixte de tir au pistolet 10 mètres en 2020) et analyste fonctionnel des applications numériques chez onepoint a établi :

“Une compétition de tir au pistolet consiste en un match de qualification de 60 tirs, suivi d’une finale ouverte aux 8 meilleurs tireurs du match de qualification. Le décompte des points, l’environnement, le rythme de tir, etc. sont différents sur ces deux étapes. Or, seules les compétitions de haut niveau organisent cette phase finale.

Sur une année, je participe à plusieurs compétitions, mais peu proposent la confrontation des huit meilleurs. Et il faut encore que je me qualifie ! Sur 12 mois, je participe en moyenne à 2 finales pour 15 compétitions. En raison de ce manque d’habituation (fait de s’habituer à quelque chose), j’ai donc l’impression de vivre à chaque fois ma 1ère finale : mes émotions me submergent, je perds en lucidité, je panique et je finis par faire des erreurs. Pour progresser, il faudrait que j’arrive à tirer régulièrement des finales dans des conditions réelles pour reprendre le contrôle.”

 

Constat confirmé par Walter Lapeyre, entraîneur national de tir au pistolet officiant au CREPS de Bordeaux. Il assiste, dans de nombreux cas, à une baisse significative des performances des tireurs. Nécessaire à son juste niveau, le stress devient ici inhibiteur, perturbateur, de sorte qu’il est fréquent qu’un tireur réalise des contre-performances lors de ses premières finales.

 

Walter Lapeyre et Hélène Jacolin sont convaincus que la préparation d’un tireur doit être guidée par le précepte « la norme, c’est le match ». D’après eux, il faudrait pouvoir s’entraîner dans les conditions reproduisant les contraintes de la compétition, comme le temps de tir, la luminosité, le matériel autorisé, le bruit, etc. Car même si le dispositif de préparation mentale actuel inclut la gestion du stress via une psychologue du sport, « l’apprivoiser » est compliqué pour les athlètes, puisqu’il est difficile de le faire apparaître à l’entraînement et de le comprendre, faute de reproduire l’environnement des compétitions.

L’entraînement sur-mesure au service des athlètes du tir

C’est dans cette dynamique que onepoint, le CREPS de Bordeaux, le centre national du tir au pistolet implanté en son sein et Immersion ont regroupé leurs compétences pour relever le challenge. Leurs études ont abouti au projet SportTrooper, solution d’entraînement sur-mesure comprenant une application web, un dispositif immersif et une mesure du stress, afin d’immerger le sportif lors de l’entraînement dans une simulation de compétition en conditions réelles et lui permettre d’apprendre à se connaître et ne plus subir son stress en compétition.

L’entraînement

Tout d’abord, le tireur, qui est sur son stand de tir, face à une cible et avec son pistolet, est équipé de différents capteurs permettant de récolter les données suivantes :

  • Rythme cardiaque grâce aux capteurs de la start-up bordelaise Flit Sport
  • Degré de sudation avec le kit d’acquisition de données biomédicales Bitalino
  • Mouvements du pistolet lors de la visée et réaction de l’arme au départ du coup grâce au système optique SCATT, déjà utilisé en entraînement classique chez les tireurs.

 

Ensuite, l’entraînement augmenté est lancé avec l’application SportTrooper développée par onepoint pour une immersion totale du tireur, grâce à un dispositif pensé par l’entreprise Immersion composé de :

  • Un écran courbe à large champ visuel dédié à l‘affichage d’une vidéo 360 ;
  • Un vidéoprojecteur dimensionné pour la vision périphérique ;
  • Un pied mobile et motorisé, permettant de s’adapter à la morphologie de chaque tireur.

 

Les vidéos qui s’affichent devant le tireur sont issues de captation vidéo 360° permettant de visualiser des lieux de compétition et de restituer les sons, immergeant totalement le tireur dans un environnement de match.

La vidéo 360° a l’avantage de rendre autonome l’équipe de France pistolet qui pourra enrichir rapidement et très simplement ses séances d’entraînement grâce à des captures qu’elle réalisera elle-même à l’aide d’une caméra 360° lors des compétitions.

 

Julien Castet, en charge de la Recherche à Immersion, nous explique pourquoi ils ont choisi ce dispositif : « Au contact de Walter Lapeyre et de l’équipe du projet, nous avons défini une réponse à leur problématique à la fois en matière d’expérience proche du réel mais également en termes de préparation et de scénarisation des simulations. C’est pourquoi nous avons très vite écarté l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle ou d’un environnement immersif traditionnel, trop invasif ou éloigné des conditions réelles, au profit d’un dispositif hybride parfaitement adapté à l’entraînement des athlètes de haut niveau, puisqu’ils gardent en main leur arme personnelle ».

Evaluer le stress et personnaliser les entraînements

Les données physiologiques ainsi que des données psychologiques capturées et analysées dans l’application SportTrooper sont mises en corrélation pour établir le lien entre l’état physiologique du tireur et la qualité de son tir. Cela permet à l’entraîneur et au psychologue du sport d’identifier ce qui génère du stress chez les tireurs, les résultats étant comparés à ceux d’un entraînement classique. Ils pourront alors proposer au tireur des entraînements spécifiques et personnalisés en « injectant » différents éléments visuels et sonores à des moments précis, pour augmenter ou réduire les effets du stress sur l’athlète.

Le travail en préparation mentale, programmé régulièrement entre les entraînements, pourra également être mieux adapté grâce aux analyses personnalisées réalisées grâce à l’entraînement augmenté. Seront donc ajustées les techniques de respiration, de relaxation, d’imagerie, de fixation d’objectifs, de comportement, permettant d’optimiser la performance sportive par des processus identifiés.

Après plusieurs sessions, l’entraînement « augmenté » devrait permettre de maîtriser le stress en compétition pour qu’il n’impacte pas négativement la performance, voire même pour qu’il devienne un stimulant.

Démontrer scientifiquement l’intérêt de la solution

Le pôle Recherche et Développement (R&D) de onepoint a été intégré au projet dès que les premières idées ont émergé afin de valider scientifiquement la solution, en démontrer son intérêt et prouver son utilité. Cela permettra notamment de faire avancer la recherche scientifique dans ce domaine. L’équipe, qui travaille sur les aspects cognitifs liés au bien-être et à la gestion du stress, a donc lancé une méthodologie permettant de valider scientifiquement cette solution :

  • Entretiens auprès des sportifs de haut niveau afin d’analyser leurs besoins, dans un objectif de conception centrée utilisateurs ;
  • Mesures physiologiques et psychologiques du stress dans différentes conditions d’entraînement afin d’analyser les impacts de la solution SportTrooper sur les différents états de stress enregistrés.

A ce jour, peu de travaux ont été menés dans la littérature scientifique concernant la gestion du stress chez les sportifs de haut niveau au tir au pistolet via un entraînement immersif. Seule une étude menée par l’INRIA de Rennes a été réalisée auprès d’une équipe de tir au pistolet du CREPS de Nantes pour introduire des facteurs de stress, mais les entraînements s’effectuaient en réalité virtuelle, alors que dans le projet SportTrooper, les tireurs s’entraîneront dans leur stand habituel et avec leur équipement.

Alexandra Delmas, chercheuse en sciences cognitives et collaboratrice onepoint, conclut : “Grâce aux entraînements réalisés avec la solution SportTrooper, nous escomptons une amélioration du suivi entre les entraînements, via l’apport de la psychologue du sport et de l’entraîneur. L’objectif est que le sportif se sente davantage accompagné et appréhende mieux son stress en compétition pour atteindre ses meilleures performances. »

L’implication des partenaires

Le CREPS de Bordeaux

L’établissement a pour mission l’accompagnement des sportifs de haut niveau des structures sportives, implantées en son sein après conventionnement avec les fédérations. C’est à ce titre que le département haut niveau du CREPS de Bordeaux porte, en co-pilotage avec la société onepoint, ce projet ambitieux résolument tourné vers l’optimisation de la haute performance et les chances de médailles olympiques du Pôle France Tir et de l’Equipe de France Dames du Tir au pistolet. Les meilleurs tireurs au pistolet s’entraînent au sein de ce Pôle qui depuis vingt ans a obtenu plusieurs titres et médailles olympiques et mondiaux.

onepoint

En tant qu’architecte des grandes transformations des entreprises et acteurs publics, onepoint apporte toute son expertise scientifique et technique au projet.

L’expertise scientifique est portée par le pôle R&D, qui emploie à ce jour 15 profils pluridisciplinaires (docteurs, doctorants, ingénieurs de recherche, stagiaires et alternants en recherche). Son rôle est de traiter des enjeux liés au bien-être des individus dans les environnements numériques professionnels : impact des technologies sur la qualité de vie au travail, conception d’un assistant d’aide à la prise de décision, prise en compte des profils cognitifs (tels que la gestion du stress ou encore la motivation) dans les équipes projets, etc.

L’expertise technique permet notamment de développer l’application numérique SportTrooper, faisant l’interface entre le dispositif physique, les données capturées et l’application de suivi des entraînements.

Parmi ses collaborateurs aux compétences variées, l’équipe onepoint est dotée d’une docteure en sciences cognitives et ergonomie et d’une championne de tir au pistolet. L’association de leurs profils a apporté des connaissances essentielles à la psychologie du sport de tir au pistolet.

Immersion

Créée en 1994, Immersion est expert européen en réalité virtuelle, réalité augmentée et solutions collaboratives pour le monde de l’industrie et de la recherche.

Son ambition ? Faire des projets industriels une réussite humaine et technologique. L’équipe pluridisciplinaire d’Immersion a mis au service du projet SportTrooper son expérience pour imaginer et concevoir la solution immersive. Ses experts en facteurs humains ont réalisé une étude du besoin et de l’usage en allant à la rencontre des athlètes et de leur entraîneur pour mettre au point une solution opérationnelle adaptée à leurs entraînements.

Le projet SportTrooper est précurseur dans le monde du tir. Ce sera la première fois qu’une telle technologie immersive sera employée dans la gestion du stress des tireurs au pistolet. Il semble très prometteur car une chose est sûre, il enrichit l’expérience des tireurs. Rendez-vous donc aux Jeux Olympiques 2024 de Paris, pour évaluer les premiers résultats et compter les médailles récoltées !

onepoint

beyond the obvious